DÉLIT DE FACIÈS : EN SUISSE AUSSI ?

end racism © Getty Images/iStockphoto

Dans le sillage de la mort de George Floyd à Minneapolis, le profilage racial fait la une des médias. Peut-on mesurer le profilage racial, les discriminations, les violences ? Peut-on comparer les polices américaines et suisses ? comment les polices d’ici se positionnent-elles ? … Les questions sont nombreuses.

David Pichonnaz, professeur HES assistant a publié en 2017 Devenirs policiers. Une socialisation professionnelle en contrastes aux éditions Antipodes, qui synthétise 6 années d’enquête « durant lesquelles il a suivi une vingtaine de recrues jusqu’à l’entrée dans la profession et mené de nombreux entretiens parmi les corps de police de toute la Suisse romande. Selon lui, « il existe une culture du soupçon à l’égard des personnes immigrées et le profilage racial est souvent considéré comme un outil légitime ».

David Pichonnaz est interrogé comme expert dans un article paru le 22 juin 2020 dans le Temps et intitulé Préjugés, frustrations et racisme policier.  Il a également participé au débat Profilage racial : en Suisse aussi ? dans l’émission Forum sur la RTS le 5 juin 2020. Le 5 septembre 2020 il était invité sur TV5monde dans l’émission Objectif Monde consacrée au malaise dans la police.

Laisser un commentaire

*

code